Editorial

Le monde de demain

Mis en ligne le 25/09/2018

Mis à jour le 09/10/2018

Auteurs : Karen Leroy

Télécharger le pdf (pdf / 161,17 Ko)

Dans ce nouveau dossier de Correspondances en Onco-Théranostic, nous allons ouvrir de nouvelles perspectives et aborder les anomalies génétiques constitutionnelles associées au développement des cancers. La mise en place des deux premières plateformes sélectionnées dans le cadre du programme France Médecine Génomique 2025 : SeqOIA (portée par l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, l'institut Curie et l'institut Gustave-Roussy) et AURAGEN (portée par les Hospices civils de Lyon, les CHU de Grenoble, de Saint-Étienne et de Clermont-Ferrand, le centre Léon-Bérard, le centre Jean-Perrin et l'institut de cancérologie de la Loire) vont poser de manière aiguë les questions des relations entre génétique constitutionnelle et somatique. En effet, le séquençage des génomes tumoraux nécessite une analyse parallèle de l'ADN dit “constitutionnel” afin de faire la part des anomalies héritées (et transmissibles à la descendance) et des anomalies acquises par les cellules tumorales au cours du processus d'oncogenèse. Une information adéquate des patients sur les possibilités de découvertes “incidentes” (découvertes d'anomalies constitutionnelles non anticipées au vu de l'histoire personnelle et familiale des patients) est incontournable. Des groupes de travail préparent les modalités de mise en œuvre de ces nouvelles technologies, dans le respect des règles éthiques qui gouvernent la pratique de la génétique. D'autres préfigurent les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) moléculaires où seront discutées les indications d'analyse et les conséquences thérapeutiques des altérations découvertes par le séquençage. Le dossier présenté ici vous permettra de faire le point sur les données existantes et de mieux comprendre les enjeux éthiques liés à la mise en place de ces plateformes.

Bienvenue dans le monde de demain et bonne lecture !

Liens d'interêts

K. Leroy déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche, AstraZeneca, Nanostring et Thermo Fisher Scientific.

auteur
Pr Karen LEROY
Pr Karen LEROY

Médecin
Biologie médicale
Hôpital Cochin, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic