Dossier

Nouveaux concepts pour les essais cliniques : comment rendre l'immunothérapie efficace par combinaison thérapeutique

Mis en ligne le 30/06/2019

Auteurs : F. Ghiringhelli

  • L'utilisation des inhibiteurs de checkpoints ciblant PD1 et PD-L1, ont révolutionné la prise en charge des cancers solides. Ces traitements en monothérapie ont été utilisés dans de nombreux types tumoraux, et une partie des malades en tirent un bénéfice. Il semble que seules les tumeurs ayant une grande quantité de néoantigènes et une infiltration immunitaire répondent à ces traitements. Pour les autres, des stratégies combinatoires sont développées dans le but d'augmenter l'infiltration immunitaire ou de lutter contre l'immunosuppression ou en influençant le microbiote.
Liens d'interêts

M. Ghiringhelli déclare avoir des liens d’intérêts avec les laboratoires Sanofi, Merk Serono, Amgen et Roche.

auteur
Pr François GHIRINGHELLI

Médecin
Oncologie
Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc, Dijon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés