Dossier

Nouvelles associations thérapeutiques dans le carcinome rénal métastatique et place des biomarqueurs dans le choix des stratégies thérapeutiques

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : M. Haberstich, A. Simonaggio, J. Noël, S. Oudard, Y.A. Vano

  • La prise en charge des carcinomes rénaux métastatiques à cellules claires (mccRCC) a été bouleversée ces dernières années par l'avènement des inhibiteurs de checkpoints immunitaires anti-PD-(L)1 utilisés seuls ou combinés à un anti CTLA-4 ou à des antiangiogéniques (inhibiteurs de tyrosine kinases (ITK) du VEGFR). Ces associations thérapeutiques sont depuis peu validées en première ligne des mccRCC en fonction du groupe pronostique (concernant l'association nivolumab + ipilimumab). La question du choix de la meilleure séquence thérapeutique se pose. À l'heure actuelle, aucun biomarqueur n'est disponible en routine pour guider ce choix avec fiabilité. Parmi les plus récents, les signatures moléculaires semblent être l'outil le plus prometteur pour répondre à cette question. Cette revue synthétise les dernières associations thérapeutiques dans le mccRCC puis détaille les principaux biomarqueurs en cours de développement qui pourraient permettre de guider les choix thérapeutiques de demain.
Liens d'interêts

Y. Vano déclare avoir des liens d’intérêts avec BMS, Pfizer, MSD, Merck, Novartis, Ipsen, Roche, Astellas, Sanofi, Janssen (honoraires pour expertise).

M. Haberstich, A. Simonaggio et J. Noël déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

S. Oudard déclare avoir des liens d’intérêts avec Bayer, Pfizer, BMS, MDS, Sanofi, Astellas, Janssen, Novartis, Roche (honoraires pour expertise).

auteurs
Pr Stéphane OUDARD

Médecin, Oncologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Yann-Alexandre VANO

Médecin, Oncologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie urologie
thématique(s)
Rein
Mots-clés