Editorial

Où il est question de voyage, de littérature et de nénuphars

Mis en ligne le 30/09/2017

Mis à jour le 19/10/2017

Auteurs : M. Lacroix-Triki

Télécharger le pdf (pdf / 48,92 Ko)

Il y a quelques mois, j'ouvrais un dossier thématique en vous parlant de philosophie et de rhizomes… Aujourd'hui, c'est de peinture que je vais vous entretenir ! C'est en effet aux impressionnistes que je pense en contemplant la couverture de ce numéro dont le dossier est consacré à l'immunothérapie : n'y voyez-vous pas les jolis nénuphars de Monet, cachés dans le multiplexage coloré d'une amygdale ? Loin de délaisser la dissection minutieuse des anomalies moléculaires portées par les cellules tumorales, l'ensemble de la communauté scientifique s'est maintenant lancé dans l'exploration d'un autre monde, celui du microenvironnement tumoral ! Par bravade, nous pensions être presque venus à bout de la parfaite connaissance de chaque recoin de tumeur, mais une petite porte a été ouverte, et nous voilà dans un autre univers, à tenter de comprendre comment ces nano-soldats immuns luttent avec nous contre les forces du mal. Jean-Joseph Julaud nous l'écrit si bien : “Établir, contre l'agression de l'invisible, des barrages, bouter hors de soi […] tous ces vils malotrus qui nous visitent” – lire avec joie la rubrique Vocabulaire : “La défense [et son avocat]” ! C'est peut-être finalement de littérature que je devrais vous parler…

À l'heure où les informations affluent de toutes parts, ce numéro est l'occasion de nous poser un peu, et de lire ensemble nos cartes, pour ne pas perdre notre chemin dans les méandres de l'immunité. Deux articles sont là pour faire le lien entre passé et avenir, et nous montrer comment la cellule tumorale, par sa charge mutationnelle, interagit avec son microenvironnement : J. Selves et al. nous offrent une revue ultra-complète et didactique sur l'impact de l'instabilité microsatellitaire (mais pas seulement : ils nous proposent aussi d'autres pistes en dessert !) dans le contexte de l'immunothérapie ; F. Penault-Llorca a, pour notre plus grand bonheur, pris la plume pour nous expliquer ce qu'est la charge mutationnelle, son rôle, et nous peindre, en grande voyageuse, des contrées chaudes et des déserts glacés… Nous avons la carte, C. Lagorce et al. nous fournissent la boussole, en détaillant l'Immunoscore® et les nouvelles technologies d'exploration du microenvironnement, pour faire de nous les pathologistes multiparamétrés de demain ! Et, pour ne rien oublier, et partager, F. Bibeau a tenu, pour tous les immobiles, un véritable journal de bord de l'immuno-oncologie au congrès 2017 de l'AACR.

Enfin, afin d'atterrir en douceur sur le bien solide plancher des vaches : de la clinique ! Nous refermons ce numéro sur une note d'espoir dans un cas clinique, et une fiche pratique sur la nouvelle classification TNM de l'American Joint Committee on Cancer (AJCC) pour le cancer du sein (saison 1 d'une nouvelle série, d'autres localisations suivront dans les prochains numéros). L'actualité n'est donc ni à la peinture ni au roman fantastique, mais au voyage...

Bonne exploration et bonne lecture !

Liens d'interêts

M. Lacroix-Triki déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Magali LACROIX-TRIKI
Dr Magali LACROIX-TRIKI

Médecin
Anatomie et cytologie pathologiques
Gustave-Roussy Cancer Campus – Grand Paris, Villejuif
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés