Dossier

La pathologie à l'heure de l'intelligence artificielle : exemple de la pathologie mammaire

Mis en ligne le 29/03/2019

Auteurs : G. Bataillon, A. Vincent-Salomon, N. Jouvin, T. Walter

  • Ces dernières années, les avancées de l'intelligence artificielle (IA) ont permis d'identifier de nouvelles pistes de recherche en travaillant sur les données de manière innovante. Qu'on la considère comme un réel enjeu de civilisation ou comme un engouement passager, on ne peut que constater la place grandissante qu'occupe l'IA dans différentes sphères de nos vies. Ainsi, la médecine est un domaine qui a vu se développer des technologies d'IA à plusieurs niveaux, de manière exponentielle (outils diagnostiques en imagerie, modélisations épidémiologiques, etc.). En pathologie, le défi de l'IA pourrait être de constituer des bases de données de qualité et exhaustives comportant des images annotées, associées à des données cliniques, morphologiques, radiologiques et moléculaires structurées. On peut aisément imaginer que dans un futur proche, l'utilisation d'algorithmes devrait permettre, au-delà d'assister le pathologiste dans ses tâches répétitives et chronophages, de trouver de nouveaux facteurs pronostiques et prédictifs de la réponse aux traitements qui sont les clefs d'une prise en charge personnalisée des cancers, notamment en pathologie mammaire.
Liens d'interêts

G. Bataillon, A. Vincent-Salomon, N. Jouvin et T. Walter déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Guillaume BATAILLON

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Anne VINCENT-SALOMON

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés