Dossier

Tumeurs des glandes salivaires : intérêt diagnostique et thérapeutique de la biologie moléculaire

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : C. Even, E. Uro-Coste

La mise en évidence d'altérations moléculaires dans les tumeurs des glandes salivaires a permis de préciser le diagnostic et d'affiner le plan thérapeutique. Ces études ont permis d'indiquer des thérapies ciblées, très attendues dans ces tumeurs souvent peu sensibles à la radiothérapie et à la chimiothérapie conventionnelle. Le pathologiste ORL doit maîtriser les outils moléculaires ciblés (immunohistochimie et FISH) pour les tumeurs différenciées et ne pas hésiter à utiliser le NGS (ADN et ARN) dans les carcinomes indifférenciés. Le but est de ne pas utiliser abusivement le diagnostic de carcinome SAI ou de carcinome indifférencié qui peut priver le patient de ce nouvel arsenal thérapeutique.

Liens d'interêts

C. Even et E. Uro-Coste déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Caroline EVEN

Médecin, Oncologie, Institut Gustave-Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Emmanuelle URO-COSTE

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Institut universitaire du cancer de Toulouse-Oncopole, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic
Mots-clés