Dossier

Tumeurs neuroendocrines bronchiques : particularités de la prise en charge

Mis en ligne le 16/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,95 Mo)

» Les tumeurs neuroendocrines bronchiques représentent 25 % des tumeurs neuroendocrines. Elles se répartissent en 4 catégories : les tumeurs bien différenciées, subdivisées en carcinoïdes typiques et atypiques, qui se distinguent par l'index mitotique et la présence ou l'absence de nécrose, et les tumeurs peu différenciées, elles-mêmes subdivisées en carcinomes neuroendocrines à petites ou à grandes cellules. La prise en charge dépend de la caractérisation initiale de la lésion, incluant non seulement sa classification morphologique, mais aussi l'évaluation de ses facteurs pronostiques, son stade d'extension, la présence d'un éventuel syndrome hormonal et l'association à un éventuel syndrome de prédisposition génétique (MEN1). Les besoins cliniques sont l'identification de marqueurs prédictifs de réponse aux chimiothérapies et aux thérapies ciblées actuellement disponibles et la validation de nouveaux traitements fondés sur les anomalies moléculaires en cours de description dans ce groupe de tumeurs.

auteurs
Dr Éric BAUDIN

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Amandine BERDELOU

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Sophie LEBOULLEUX

Médecin, Médecine nucléaire, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Michel DUCREUX

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Olaf MERCIER

Médecin, Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, Hôpital Marie Lannelongue, Le Plessis Robinson, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr David PLANCHARD

Médecin, Pneumologie, Gustave-Roussy Cancer Campus – Grand Paris, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie générale,
Oncologie thoracique
Mots-clés