Dossier

L'immunothérapie dans les CBNPC de stade avancé

Mis en ligne le 30/09/2021

Auteurs : E. Giroux Leprieur

  • Les résultats actualisés à 4 ans de l'étude CheckMate 227 ont confirmé l'efficacité à long terme de l'association nivolumab + ipilimumab en 1re ligne des CBNPC de stade avancé. À 4 ans, le taux de patients vivants avec PD-L1 ≥1 % était de 29 % avec ce traitement et celui des patients avec PD-L1 < 1 % de 24 %.
  • Les résultats actualisés à 2 ans de l'étude CheckMate 9LA retrouvent un maintien de l'efficacité sur la SG de l'association nivolumab + ipilimumab + 2 cycles de chimiothérapie à base de sel de platine. Ce bénéfice persistait quelle que soit l'expression de PD-L1. Le taux d'événements indésirables de grade 3-4 était de 48 % avec cette association.
  • Une analyse groupée de 8 essais ayant testé une immunothérapie seule ou en association avec la chimiothérapie a confirmé la supériorité de la combinaison pour les patients avec un CBNPC avec expression de PD-L1 entre 1 et 49 %.
  • La survenue d'événements indésirables immuns a été montrée comme associée de manière significative à une meilleure SG dans une analyse groupée de 3 essais de phase III à base d'atézolizumab. Ce bénéfice était surtout lié aux événements immuns de grade 1-2, tandis que les toxicités immunes de grade ≥ 3 étaient associées à une SG plus courte.
Liens d'interêts

E. Giroux Leprieur déclare avoir des liens d’intérêts avec AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, BMS, MSD, Novartis et Roche.

auteur
Pr Etienne GIROUX LEPRIEUR

Médecin
Oncologie
Hôpital Ambroise-Paré, Boulogne-Billancourt
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie thoracique
thématique(s)
CBNPC
Mots-clés