Dossier

Radiothérapie des CBNPC de stade III localement avancés

Mis en ligne le 31/03/2022

Auteurs : C. Pasquier, J. Khalifa

  • La radiothérapie délivrant de 60 à 66 Gy avec un fractionnement conventionnel à 2 Gy par fraction, concomitante à une chimiothérapie à base de sels de platine suivie d'une immunothérapie de consolidation, est le traitement standard actuel des CBNPC de stade III inopérables.
  • Une technique de modulation d'intensité avec prise en compte du mouvement respiratoire et contrôle quotidien du positionnement (IGRT) du patient doit être privilégiée.
  • Les modalités de radiothérapie, afin d'optimiser les voies de synergie entre radiothérapie et immunothérapie, restent à définir.
  • La radiothérapie adjuvante pour les CBNPC de stade III opérés n'est plus indiquée pour les patients en résection complète avec envahissement médiastinal ganglionnaire.
Liens d'interêts

C. Pasquier déclare ne pas avoir de liens d’intérêts enrelation avec cet article.

J. Khalifa déclare avoir des liens d’intérêts avec Astellas, AstraZeneca, BMS, Ipsen, Janssen, MSD, Pierre Fabre et Takeda.

auteurs
Dr Corentin PASQUIER

Médecin, Oncologie, IUCT Oncopole, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Jonathan KHALIFA

Médecin, Radiothérapie, IUCT Oncopole, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie thoracique
thématique(s)
CBNPC localement avancé
Mots-clés