Vie professionnelle

Le retour au travail des patients longs répondeurs à l'immunothérapie

Mis en ligne le 31/03/2021

Auteurs : L. Bigay-Gamé, M. Sanchis Borja, C. Gernigon, F. Hérin

Le cancer bronchopulmonaire (CBP) garde de manière générale un pronostic défavorable et une survie à court terme limitée (survie à 5 ans : 17 %). Néanmoins, les traitements par thérapies ciblées et, plus récemment, l'immunothérapie ont permis à certains patients d'obtenir des réponses prolongées s'accompagnant le plus souvent d'une qualité de vie préservée permettant la reprise d'activités sociales et professionnelles. Peu de données sont disponibles quant à l'impact d'une réponse prolongée à l'immunothérapie sur la reprise de l'activité professionnelle. Celle-ci constitue pourtant un enjeu majeur pour les patients en termes de qualité de vie ainsi que pour la société, en raison de la possible réduction des coûts indirects de ces traitements [1].
( ... )

Liens d'interêts

L. Bigay-Gamé, M. Sanchis Borja, C. Gernigon et F. Hérin déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Laurence BIGAY-GAME
Dr Laurence BIGAY-GAME

Médecin
Pneumologie
Hôpital Larrey, CHU, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie thoracique,
Pneumologie,
Vie professionnelle