Dossier

Le suivi des patients opérés d'un CBNPC

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : V. Westeel

  • La surveillance postopératoire précoce a pour objectif de prendre en charge les complications du traitement chirurgical.
  • Lors du traitement adjuvant, le suivi s'attache à détecter et traiter les effets indésirables induits par celui-ci. Il est particulièrement important d'éviter la survenue d'effets indésirables persistants susceptibles d'impacter la qualité de vie à long terme.
  • Au long cours, le suivi a pour principal objectif de détecter et traiter le plus précocement possible, avec une intention curatrice, les récidives et seconds cancers, en particulier bronchopulmonaires. Il repose le plus souvent sur un suivi clinique ainsi que par scanner thoracique, qui permet de détecter plus fréquemment des récidives et seconds cancers pulmonaires et de proposer plus fréquemment un traitement curatif qu'un suivi par radiographies thoraciques, sans qu'un impact sur la survie globale ait pu être démontré.
  • L'organisation d'une surveillance multidisciplinaire reposant sur un réseau ville-hôpital coordonné est souhaitable, intégrant si nécessaire l'aide au sevrage tabagique, la prise en charge des comorbidités, la réhabilitation cardiorespiratoire, ainsi qu'un suivi psychologique et socioprofessionnel.
Liens d'interêts

V. Westeel déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Pr Virginie WESTEEL
Pr Virginie WESTEEL

Médecin
Oncologie
CHU Jean Minjoz, Besançon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie thoracique,
Pneumologie
Mots-clés