Dossier

Actualités sur les tumeurs germinales testiculaires

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : P. Lavaud

Peu de nouveautés lors du congrès de l'ESMO cette année. L'incidence d'un second cancer testiculaire métachrone semble être augmentée en cas de maladie initiale localisée, selon l'âge du patient mais diminue en fonction du nombre de cycles de chimiothérapie à base de sels de platine reçus. Une signature transcriptomique constituée de 9 gènes permet d'identifi er les patients traités pour une tumeur germinale non séminomateuse de stade I à plus haut risque de rechute. La présence de tumeur tératomateuse dans la lésion testiculaire primitive n'était pas considérée comme un facteur de mauvais pronostic.

Liens d'interêts

P. Lavaud déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Pernelle LAVAUD

Médecin
Oncologie
Institut Gustave Roussy, Villejuif
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie
thématique(s)
Testicule
Mots-clés