Dossier

Cancer de la prostate : impact du docétaxel reçu en phase de sensibilité à la castration sur les traitements ultérieurs

Mis en ligne le 07/04/2018

Mis à jour le 13/04/2018

Auteurs : P. Lavaud, G. Gravis

  • La séquence thérapeutique du cancer de la prostate métastatique s'est récemment modifiée avec l'utilisation précoce du docétaxel dès la phase de sensibilité à la castration. L'impact de cette modification de séquence sur les traitements ultérieurs est actuellement peu connu. Les données préliminaires semblent privilégier l'utilisation de l'abiratérone et de l'enzalutamide plutôt que celle du docétaxel à la phase de résistance à la castration, mais elles devront être confirmées.
Liens d'interêts

P. Lavaud déclare avoir des liens d’intérêts avec Pfizer, Novartis (prise en charge de déplacements).

G. Gravis déclare avoir des liens d’intérêts avec Janssen, BMS, Novartis, Pfizer, Astellas (prise en charge de déplacements).

auteurs
Dr Pernelle LAVAUD

Médecin, Oncologie, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Gwenaëlle GRAVIS-MESCAM

Médecin, Oncologie, Institut Paoli Calmettes, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie
thématique(s)
Prostate
Mots-clés