Dossier

Combinaisons d'immunothérapies et d'inhibiteurs de PARP dans les cancers urologiques avancés : affaire à suivre

Mis en ligne le 30/09/2020

Auteurs : A. Thiery-Vuillemin, L. Choffel

Les inhibiteurs de PARP et l'immunothérapie ont chacun fait la preuve de leur intérêt en monothérapie dans les cancers de la prostate et les carcinomes urothéliaux. Divers mécanismes biologiques justifient d'essayer de combiner ces 2 types d'agents. Les premiers résultats sont prometteurs; toutefois, le niveau de preuve reste faible. Les données des études de phase III sont attendues. Elles proviendront probablement en premier lieu de l'étude randomisée combinant le pembrolizumab et l'olaparib dans les cancers de la prostate (NCT03834519).

Liens d'interêts

A. Thiery-Vuillemin déclare avoir des liens d’intérêts avec Astellas Pharma, lpsen Pharma, Janssen Biotech, Novartis, Sanofi Aventis (consultant), AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb, F. Hoffmann-La Roche, Merck Sharp & Dohme, Pfizer (consultant et trajets), Janssen Pharmaceuticals (trajets) et Pfizer (support institutionnel).

L. Choffel déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Antoine THIERY-VUILLEMIN
Dr Antoine THIERY-VUILLEMIN

Médecin
Oncologie
Hôpital Jean-Minjoz, Besançon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie
thématique(s)
Cancer de la prostate,
Cancer urothélial
Mots-clés