Dossier

Cytopénies auto-immunes induites par les anti-PD-1 et anti-PD-L1

Mis en ligne le 31/03/2020

Auteurs : N. Delanoy

Les cytopénies auto-immunes induites par les anti-PD-1 et les anti-PD-L1 sont rares, environ 1 % des patients traités. Les plus fréquentes sont les anémies hémolytiques, les neutropénies et les purpuras thrombopéniques. Elles peuvent être graves, majoritairement de grade 3-5, et 2 décès ont été enregistrés dans un contexte de neutropénie. Leur résolution est de l'ordre de 60 % avec un moins bon pronostic pour les cytopénies multiples.

Liens d'interêts

N. Delanoy déclare avoir des liens d’intérêts avec BMS, AstraZeneca (honoraires), Tesaro (conseil) et Sanofi (hospitalité, congrès).

Mots-clés