Revue de presse (RDP)/Actualités Recherche

Diabète fulminant de type 1 secondaire à une double inhibition de points de contrôle immunitaires

Mis en ligne le 16/06/2017

Auteurs : P. Beuzeboc

Lire l'article complet (pdf / 153,12 Ko)

Le rétablissement de l'efficacité de réponses immunes T avec les nouveaux inhibiteurs de points de contrôle s'accompagne d'un risque de réactions auto-immunes graves et variées, le plus souvent cutanées, digestives, pulmonaires, neuromusculaires et endo­crino­logiques.

Parmi ces dernières, le diabète fulminant de type 1 apparaît comme une nouvelle entité caractérisée par sa rapide progression. L'intervalle entre les symptômes d'hyper­glycémie et l'acidocétose est habituellement inférieur à 7 jours. Une hyperglycémie associée à un taux normal d'hémoglobine glyquée (HbA1c) en est la caractéristique biologique principale à laquelle on peut ajouter des taux bas de peptide C, une élévation des corps cétoniques, des taux élevés d'enzymes pancréatiques (amylasémie, lipasémie) et l'absence d'autoanticorps contre les cellules β-pancréatiques… En clinique, on retrouve dans 70 % des cas un syndrome pseudo-­grippal précédant le début de la maladie.

G.H. Teló et al. (1) viennent de rapporter un cas de diabète fulminant de type 1 chez un homme, âgé de 51 ans, 45 jours après avoir reçu une combinaison de première ligne associant ipilimumab et nivolumab pour un cancer du rein métastatique. Ce patient n'avait aucun antécédent personnel ou ­familial de diabète.

Après équilibration du diabète, le traitement a été repris permettant d'obtenir une réponse partielle toujours durable.

Commentaire. Seulement de rares cas de cette nouvelle complication ont été décrits dans d'autres types de tumeurs (2). Elle doit rapidement être diagnostiquée pour permettre une prise en charge multidisciplinaire adaptée.

Références

1. Teló GH, Carvalhal GF, Cauduro CG et al. Fulminant type 1 diabetes caused by dual immune checkpoint blockade in metastatic renal cell carcinoma. Ann Oncol 2017;28(1):191-2.

2. Lowe JR, Perry DJ, Salama AK et al. Genetic risk analysis of a patient with fulminant autoimmune type 1 diabetes mellitus secondary to combination ipilimumab and nivolumab immunotherapy. J Immunother Cancer 2016;4:89.

Liens d'interêts

L'auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Philippe BEUZEBOC
Dr Philippe BEUZEBOC

Médecin
Radiothérapie
Hôpital Foch, Suresnes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie
thématique(s)
Rein
Mots-clés