Dossier

Immunologie des tumeurs : ce qu'il faut savoir pour être dans le coup !

Mis en ligne le 17/12/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 242,22 Ko)
  • Il existe des preuves directes et indirectes du rôle de l'immunité dans le contrôle de la croissance et de l'invasion tumorales. 
  • La réponse immunitaire élimine surtout le “non-soi”, auquel peuvent s'apparenter certaines protéines du “soi” mutées au sein des cellules tumorales (néoantigènes ou antigènes tumoraux). 
  • Pour activer une cytotoxicité par les lymphocytes T CD8+ vis-à-vis des cellules tumorales, il faut au moins 2 signaux d'activation : - premier signal : entre le TCR du CD8+ et un peptide (néoantigène) présenté par le complexe majeur d'histocompatibilité (CMH) de classe I de la cellule présentatrice d'antigène (CPA) ou cellule tumorale ; - deuxième signal (ou cosignal) : entre un corécepteur d'activation du CD8+ (CD28, CD40L, OX40, etc.) et son ligand sur la CPA ainsi que des cytokines (IL-2, par exemple) produites par l'activation des lymphocytes CD4+ par la CPA. 
  • L 'échappement de la tumeur au contrôle de l'immunité peut se faire : - via les cellules tumorales : perte de présentation de l'antigène (CMH de classe I), expression de molécules immunosuppressives (PD-L1) ; - et/ou via le microenvironnement : signal inhibiteur entre T CD8+ et CPA (ou cellule tumorale) [PD-1, CTLA-4], cellules T régulatrices (Treg) et cellules myéloïdes immunosuppressives (MDSC) ou absence de deuxième signal costimulateur lors de la reconnaissance de l'antigène. 
  • Le blocage thérapeutique de signaux inhibiteurs tels que CTLA-4-B7 ou PD-1/PD-L1 a montré son efficacité et des autorisations de mise sur le marché ont été données dans le mélanome, le cancer du poumon non à petites cellules et, dans quelques mois, elles le seront dans le cancer du rein.
auteurs
Dr Yann-Alexandre VANO

Médecin, Oncologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Stéphane OUDARD

Médecin, Oncologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie
Mots-clés