Dossier

Les lymphomes testiculaires

Mis en ligne le 10/12/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,87 Mo)
Les lymphomes primitifs du testicule ne représentent que 0,5 à 2 % de tous les lymphomes non hodgkiniens (LNH) et seulement 1,5 % de leurs localisations extra-ganglionnaires. Ils constituent au total 2,6 à 4,4 % des tumeurs du testicule. Ils sont les plus fréquents des cancers testiculaires après 60 ans (32 %). Les lymphomes B à grandes cellules représentent la forme histologique la plus fréquente des lymphomes testiculaires de l’homme âgé, mais toutes les autres formes de lymphomes sont possibles. Certains types de lymphomes, en particulier lymphoblastiques, surviennent plus volontiers chez des enfants. La symptomatologie est semblable que l’atteinte soit primitive ou secondaire. Elle se manifeste par une masse scrotale dure s’accompagnant d’une sensation de lourdeur, rarement de douleurs, et d’une hydrocèle. Dans environ 10 % des cas, une atteinte bilatérale est présente d’emblée. Des signes généraux (fièvre, amaigrissement, sueurs nocturnes) peuvent être observés, surtout chez les patients ayant un lymphome agressif.
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale