Dossier

Prise en charge du cancer de la prostate oligométastatique

Mis en ligne le 23/09/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 235,99 Ko)
  • Les nouvelles techniques d'imagerie nucléaire permettent de mieux définir les sites métastatiques des cancers de la prostate.
  • Chez les patients qui présentent peu de métastases (oligométastases) osseuses ou ganglionnaires, un traitement local (chirurgie, radiothérapie, etc.) dirigé sur chacune de ces métastases pourrait permettre de contrôler plus durablement l'évolution métastatique.
  • L'irradiation stéréotaxique représente un outil thérapeutique particulièrement adapté à cette situation clinique.
  • L'objectif de ces interventions est de retarder l'introduction de l'hormonothérapie, de prolonger son efficacité, voire de contrôler à long terme l'évolution du cancer de la prostate métastatique.

Avec plus de 92 000 décès chaque année en Europe, principalement en raison d'une évolution métastatique, le cancer de la prostate représente un problème majeur de santé publique. Lors de la découverte d'une dissémination du cancer de la prostate, le nombre des métastases et leur site représentent un facteur pronostique bien reconnu. Il a ainsi été possible de définir un profil particulier de patients présentant au maximum 5 sites métastatiques, principalement aux niveaux osseux et ganglionnaires , sous la dénomination de “cancer de la prostate oligométastatique”, qui représente entre 25 et 50 % des sujets.

Liens d'interêts

A.Goineau déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

S. Supiot déclare avoir des liens d’intérêts avec les laboratoires Astellas.

auteurs
Dr Aurore GOINEAU

Médecin, Radiothérapie, Institut de cancérologie de l’Ouest, site Paul Papin, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Stéphane SUPIOT

Médecin, Radiothérapie, Institut de cancérologie de l’Ouest René-Gauducheau, Nantes Saint-Herblain, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie
thématique(s)
Prostate
Mots-clés