Dossier

Rechallenge par inhibiteurs de points de contrôle immunitaire après la survenue d'une toxicité immunomédiée

Mis en ligne le 30/09/2020

Auteurs : A. Simonaggio

Les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (IPCI), anti-PD-1, anti-PD-L1 et anti-CTLA-4, utilisés seuls ou en combinaison, ont révolutionné la prise en charge des patients atteints de cancer. Bien qu'ils soient généralement bien tolérés, du fait de leur mécanisme d'action, ils exposent les patients à des complications immunomédiées (irAE) parfois sévères. La question de la réintroduction de l'IPCI après la survenue d'un irAE se pose actuellement à tout oncologue médical. Nous résumerons ici les principales données de la littérature quant à la faisabilité et la sécurité de ce rechallenge.

Liens d'interêts

A. Simonaggio déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie
Mots-clés