Cas clinique

Rémission clinique prolongée après radiothérapie d'oligométastases ganglionnaires pelviennes d'un cancer de la prostate

Mis en ligne le 23/09/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 141,88 Ko)

Un patient âgé de 52 ans est opéré en mai 2009 d'un adénocarcinome prostatique avec un score de Gleason de 8, pT3b pN0 M0 R1. Après l'opération, le taux de PSA était à 0,5 ng/ml, puis, 1 mois plus tard, à 0,7 ng/ml. Début 2010, le patient est traité par radiothérapie (66 Gy, 33 fractions) au niveau de la loge prostatique. Après l'irradiation, le taux de PSA augmente progressivement jusqu'à 2,9 ng/ml, justifiant l'introduction d'un analogue de la LH-RH, qui est arrêté début 2012 en raison d'une mauvaise tolérance.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Stéphane SUPIOT

Médecin, Radiothérapie, Institut de cancérologie de l’Ouest René-Gauducheau, Nantes Saint-Herblain, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie
thématique(s)
Prostate
Mots-clés