Dossier

Rétrospective 2015 : Cancer du rein

Mis en ligne le 30/03/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,01 Mo)

Les formes héréditaires de type 1 sont caractérisées par des mutations constitutionnelles de MET. Des mutations somatiques de MET surviennent dans 13 à 15 % des formes non héréditaires. Les formes héréditaires de type 2 sont caractérisées par des mutations germinales du gène de la fumarate hydratase (FH). Les connaissances sur les anomalies génomiques des formes sporadiques étaient, jusqu'à présent, limitées. Le Cancer Genome Atlas Research Network a réalisé un séquençage de l'exome entier, ainsi que des analyses de gains et pertes géniques, de méthylation de l'ADN et de protéomique, de 161 tumeurs primaires papillaires (75 de type 1, 60 de type 2 et 26 inclassables) permettant leur caractérisation moléculaire et montrant qu'il s'agit de tumeurs hétérogènes.

auteur
Dr Philippe BEUZEBOC
Dr Philippe BEUZEBOC

Médecin
Radiothérapie
Hôpital Foch, Suresnes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie
Mots-clés