Entretien / Interview

ATHS Biarritz, l'heure des bilans
Un entretien avec le Dr Jean-Pierre Daulouède

Mis en ligne le 02/01/2018

Mis à jour le 06/01/2018

Auteurs : Propos recueillis par Florence Arnold-Richez et Didier Touzeau

  • L'homme du pays basque et citoyen du monde, grand gaillard jovial à l'accent légèrement chantant, parle avec une faconde intarissable, de l'histoire du “champ” des addictions et de la réduction des risques… Celui qu'ont labouré, depuis des décennies, ses pionniers, dont Le Courrier des addictions a retracé les parcours dans ses “Entretiens”, édition après édition, depuis près de 20 ans maintenant : Chuck O'Brien, Marc Auriacombe, Jackie Charles-Nicolas, Jean Adès, Philippe Jeammet, Gilbert Lagrue, Jean Dugarin, Amine Benyamina, Daniéle Ledit, Ivan Berlin, Anne-Laurence Le Faou… Et tant d'autres, puisque cet entretien est le 76e !
  • Clinicien, mais aussi chercheur, militant de la première heure pour une meilleure prise en charge et considération des personnes “addictes”, pour la promotion des traitements de substitution aux opiacés et les outils nouveaux et efficaces pour limiter les dommages et risques liés aux pratiques addictives, Jean-Pierre Daulouède n'aime pas… les frontières : celles qui bornent les querelles d'“écoles” idéologiques stériles, préjudiciables aux patients et usagers, celles qui dressent des montagnes entre les pays et les hommes qui y vivent. En particulier les Pyrénées, qu'il franchit si souvent pour “trabajar mano a mano” avec ses homologues et amis d'Espagne, ou encore les espaces aériens pour échanger avec des mentors et amis américains de longue date : en particulier, les Prs Chuck O'Brien, de Philadelphie, ou Marie-Jeanne Kreek, de New York, qui l'ont beaucoup aidé, lui et tous les amis “pionniers”, dans la construction d'une voie française de l'addictologie. Ou encore pour prêter main forte à la mise en œuvre à Hô Chi-Minh-Ville, au Vietnam, d'un centre de traitement intégré d'héroïnomanes injecteurs prenant en charge les sida, les tuberculoses et, bientôt, les hépatites, et introduisant la méthadone et la suboxone1.
  • Sa marque de fabrique est d'ailleurs la fidélité : à ses idéaux humanistes, aux causes humanitaires et à ses amis de Médecins du monde, au réseau des cliniciens et chercheurs qui regardent dans les mêmes directions, à ceux qui l'ont toujours soutenu, Bernard Kouchner, Patrick Aeberhard...
  • Aujourd'hui, il vient de “boucler” la 13e édition du colloque Addictions Toxicomanies Hépatites Sida (ATHS). Un chiffre porte-bonheur ?
auteurs
Dr Didier TOUZEAU

Médecin, Addictologie / toxicomanies et alcoologie, Groupe hospitalier Paul Guiraud, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Addictologie,
VIH
thématique(s)
Toxicomanie
Mots-clés