Mise au point

Consommations d’alcool chez les patients de moins de 16 ans : comment dépister et informer en médecine générale ?

Mis en ligne le 05/04/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 197,65 Ko)
L’objet de cette enquête transversale descriptive, menée à l’aide d’un questionnaire, était d’étudier les actions de dépistage et d’information sur ce thème auprès des jeunes de moins de 16 ans des médecins généralistes libéraux du Nord-Pas-de-Calais. En 2011, l’Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense (ESCAPAD) a montré que l’alcool était la substance psychoactive la plus consommée chez les jeunes de 17 ans. Dans le Nord-Pas-de-Calais, c’était 72 % des jeunes de 17 ans qui avaient consommé de l’alcool au cours du dernier mois.
Principaux résultats de la recherche : les médecins ayant répondu faisaient du dépistage (57,7 %) et délivraient de l’information (62,9 %) concernant la consommation d’alcool à leurs patients de moins de 16 ans. Les principaux freins étaient l’oubli, la présence des parents et le manque de temps. En conclusion, les médecins généralistes peuvent intervenir afin de prévenir les comportements à risque, voire les consommations nocives de leurs jeunes patients. Les pistes d’amélioration sont la mise en place d’une campagne tenant compte du fonctionnement de l’activité à l’acte du médecin généraliste et une consultation privilégiée avec le jeune en dehors de la présence des parents. Ces actions ne peuvent se faire que dans un cadre plus large d’action en santé publique qui associe le médecin généraliste, le pédiatre, l’addictologue, le médecin scolaire, les soignants non-médecins et les enseignants.
auteur
Dr nassir MESSAADI

Médecin
Médecine générale
lille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Psychiatrie