Mise au point

La pharmacologie de l'addiction

Mis en ligne le 05/10/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 720,43 Ko)

En plongeant sa souffrance dans la fiole narcotique d'une substance ou d'un geste, la personne addict ou pharmacomane ne pourrait plus polariser son existence ni mesurer ses passions . L'anesthésie du corps serait le reflet d'une hyperexcitation insoutenable et interne, prenant l'allure d'une danse macabre.

Dans notre société postmoderne et hyperindustrielle, la consommation d'objets constitue notre être-au-monde, dont le marketing publicitaire façonne le moindre comportement. Les pharmacies, fussent-elles “para-phrasées”, n'en restent pas moins modelées . La pharmacologie qui les habite dépasse l'épistémologie de la molécule. En voici une autre lecture philosophique.

Liens d'interêts

P. Brognon déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Philippe BROGNON

Médecin
Addictologie / toxicomanies et alcoologie
Centre hospitalier régional de la Haute-Senne, Soignies
Belgique
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Pharmacologie
Mots-clés