Congrès/Réunion

Premières Journées européennes des microstructures - Strasbourg, 12 et 13 mars 2016

Mis en ligne le 05/10/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 697,42 Ko)

Le propre d'une expérience pilote est de “faire école” et de “transcroître”. Ou de rejoindre les “affaires classées” si l'élan qu'elle a pris n'est pas suffisamment puissant et convaincant pour qu'elle poursuive “sur sa lancée”. Celle des microstructures d'Alsace, mise en place à l'aube du deuxième millénaire, autour d'Espace Indépendance, le Centre de soins spécialisés aux toxicomanes de Strasbourg (aujourd'hui Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie Ithaque), est en pleine transcroissance. Témoins en sont leurs Premières Journées européennes qui se sont tenues, les 12 et 13 mars derniers, dans la salle du conseil municipal de Strasbourg, avec 140 participants, venus de 3 (grandes) régions de France, de Belgique et d'Allemagne.

L'Europe souffre, l'Europe est en crise, mais les microstuctures, elles, ont dépassé – au prix de trésors de négociations et d'efforts ! – les particularités et obstacles des modalités de prises en charge d'un côté et de l'autre des frontières, pour mettre sur pied le premier cabinet transfrontalier, avec l'Allemagne. Transfrontalière sera aussi la salle de consommation à moindres risques de Strasbourg, l'un des dispositif-clé de la réduction des risques dont les projets en France, hélas, dorment depuis un bon moment dans les cartons. Enfin, le bus réduction des risques d'Ithaque prendra à son bord le FibroScan ® , instrument qui a révolutionné le dépistage des fibroses hépatiques.

Les microstructures médicales ont déjà fait leurs preuves en France dans le suivi des addictions. D'autres pays, comme l'Allemagne, les adoptent à leur tour : “ Innovation, diversité et proximité donnent à ce dispositif des formes nouvelles et surprenantes” , disait en introduction le Dr George-Henri Melenotte , président de la Coordination nationale des réseaux des microstructures (CNRMS). “Il est né en Alsace, autour de la pratique du soin, puis s'est étendu en France, en Belgique (en Wallonie), en Allemagne… Chacun s'est emparé de cette expérience pour porter au bout du compte une idée européenne du soin.”

auteur
centre(s) d’intérêt
Addictologie
Mots-clés