Mise au point

Prise en charge des troubles de l'usage des opioïdes : où en est-on ?

Mis en ligne le 13/06/2018

Mis à jour le 18/07/2018

Auteurs : C. Lucet

Dans son dernier rapport (1), l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies attire l'attention sur certaines évolutions potentiellement inquiétantes du marché européen des opiacés et des substances qui continuent d'être associées à un niveau élevé de morbidité et de mortalité. Avec 4,5 tonnes d'héroïne saisies en 2015, le marché européen demeure florissant. La France n'est pas en reste puisqu'elle fait partie du peloton de tête du Vieux Continent s'agissant des consommateurs problématiques d'opioïdes. Des observations récentes (2) montrent une augmentation des saisies et l'extension des zones géographiques réinvesties par le trafic d'héroïne en France, rendant désormais ce produit plus attrayant pour les usagers. Sans pour autant dire que la crise opioïde américaine s'est étendue à l'Europe, certains modes de consommation, comme le détournement de médicaments codéinés à des fins récréatives ou le mésusage d'antalgiques opioïdes, ont depuis longtemps pris pied sur le Vieux Continent. Ces constats font craindre, en France et en Europe, une flambée des problématiques addictives liées aux opiacés, dans un contexte épidémiologique différent. Comme le souligne Nicolas Authier (3), l'exemple américain nous encourage à redoubler de vigilance, avec la nécessité de développer l'offre de soins.

Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec Lundbeck et Camurus.

auteur
Dr Chloé LUCET

Médecin
Psychiatrie
Centre hospitalier Sainte-Anne, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Psychiatrie
thématique(s)
Toxicomanie
Mots-clés