Revue de presse (RDP)/Actualités Recherche

Des recommandations ordinales sur la substitution des opiacés

Mis en ligne le 16/04/2018

Mis à jour le 23/04/2018

Auteurs : A. Deschenau

Télécharger le pdf (pdf / 231,94 Ko)

Les Ordres des médecins et des pharmaciens ont signé en octobre dernier des recommandations sur la prescription et la dispensation des médicaments de substitution aux opiacés. L'occasion de replanter le décor : 300 000 usagers d'opiacés en France en 2014, 180 000 patients traités. Mais aussi de rappeler : “Le traitement de substitution aux opiacés, quel qu'il soit, doit être accessible et mis en place sans délai inutile et, lorsque nécessaire, de façon immédiate. Il a pour but la réduction des risques et des dommages liés à la consommation d'héroïne et s'inscrit dans une prise en charge globale médicale psychologique et sociale.” Cette dernière s'inscrivant dans la durée.

Après des rappels déontologiques et réglementaires, ils listent des règles simples pour rester vigilant envers le mésusage et le nomadisme, sans faire d'amalgame, en invitant à une prise en compte globale, suivant l'état des connaissances, avec une approche centrée sur le patient et qui ne soit pas dogmatique. Une prescription initiale de méthadone par des addictologues libéraux constituerait une amélioration de l'offre de soins et ils appellent à ce que le maximum de professionnels contribue à la substitution aux opiacés.

Ces recommandations se terminent par un retour sur la mise sous prescription médicale de la codéine et les risques pour les usagers dépendants, invitant au repérage ainsi qu'à la réduction des risques.

Commentaires

Les recommandations insistent véritablement sur la réduction des risques, la compréhension de l'ambivalence à l'égard des soins, la chronicité, etc. Néanmoins, pour des professionnels non formés, difficile de savoir si le message passera. Ils insistent sur le nécessaire engagement du plus grand nombre pour contribuer à cette prescription et prennent position pour une prescription initiale en ville sous condition de formation. Il est dommage que l'on ne trouve pas de conseils plus détaillés sur les posologies quand nombre d'usagers n'ont pas un dosage suffisant.

Références

Pour en savoir plus

Recommandations ordinales. Prescription et dispensation des médicaments de substitution aux opiacés. Paris, le 11 octobre 2017. Ordre national des médecins & Ordre national des pharmaciens.

auteur
Dr Alice DESCHENAU
Dr Alice DESCHENAU

Médecin
Psychiatrie
GH Paul Guiraud, Villejuif
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Pharmacologie
thématique(s)
Toxicomanie
Mots-clés