Dossier

Sarcoïdose et tabac

Mis en ligne le 31/03/2020

Auteurs : C. Charpentier

La sarcoïdose est une maladie inflammatoire chronique, rare (en France 5/100 000), touchant préférentiellement le thorax (poumon et adénopathies médiastinales et hilaires), pouvant toucher tous les autres organes (peau, œil, cœur, etc.). Elle est caractérisée histologiquement par un granulome épithélioïde gigantocellulaire non caséeux. Son évolution est imprévisible même si souvent elle évolue spontanément favorablement. Son étiologie n'est pas connue. L'hypothèse actuelle repose sur une association de facteurs génétiques et environnementaux. Les plus récentes publications montrent qu'il s'agit probablement d'une maladie auto-immune. Plusieurs études ont montré une moindre incidence de la sarcoïdose chez les fumeurs, en particulier pour les formes les moins graves de la maladie. Plusieurs hypothèses ont été émises : inflammation liée à la fumée interférant avec l'activation macrophage-lymphocyte qui engendre le granulome, effet anti-inflammatoire protecteur de la nicotine qui inhibe la production des cytokines TNF-alpha, IL-10 et interféron. Cependant d'autres études ne confirment pas ces hypothèses. En conclusion, dans la sarcoïdose, le tabagisme interfère au niveau immunitaire avec d'autres facteurs génétiques et environnementaux et pourrait “protéger” certains fumeurs des formes les moins sévères de la maladie. Cependant, il faut rappeler le rôle particulièrement délétère du tabac sur les poumons.

Liens d'interêts

C. Charpentier déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Pneumologie
thématique(s)
Sarcoïdose,
Tabagisme