Mise au point

Tabagisme et sevrage tabagique des fumeurs âgés

Mis en ligne le 29/05/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 737,02 Ko)

Le tabagisme est un facteur de risque de décès prématuré. Sa prévalence demeure élevée après 60 ans. Il est à l'origine de maladies cardiovasculaires et respiratoires et de cancers et représente un facteur d'accélération du processus de vieillissement qui joue un rôle dans le développement de pathologies fréquentes chez le sujet âgé. Il provoque une diminution de l'espérance et de la qualité de vie ainsi qu'une perte d'autonomie.

L'arrêt du tabac réduit la mortalité liée au tabagisme, même après 60 ans. Diverses stratégies d'aide à l'arrêt peuvent être proposées. Les fumeurs âgés n'arrêtent pas plus difficilement que les fumeurs plus jeunes. Les recommandations d'experts en matière de conseil d'arrêt et de sevrage tabagique s'appliquent donc aux séniors.

auteurs
Dr Jean PERRIOT

Médecin, Pneumologie, Dispensaire Émile Roux, Centre de lutte antituberculeuse (CLAT 63), Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Anna CROIZET

Médecin, Médecine générale, Centre hospitalier, Riom, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Michel UNDERNER

Médecin, Pneumologie, Centre de lutte antituberculeuse (CLAT 86), Poitiers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Gérard PEIFFER

Médecin, Pneumologie, Centre hospitalier régional Metz-Thionville, Metz, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Addictologie
thématique(s)
Tabagisme
Mots-clés