Premier Numéro

Mis en ligne le 01/10/2000

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 57,43 Ko)
Ce premier numéro du Courrier de l’Observance thérapeutique dans l’infection à VIH est né de la volonté des membres du comité pédagogique d’organiser une diffusion régulière d’informations pluridisciplinaires centrées sur le problème de l’adhésion thérapeutique. La connaissance de la complexité du rapport au traitement s’est beaucoup enrichie depuis 1996, année marquée par l’avènement des polythérapies et par le bouleversement profond des stratégies thérapeutiques. Les inhibiteurs de protéase ont fait la démonstration de leur pouvoir antiviral en diminuant considérablement la survenue des infections opportunistes et la létalité de la maladie VIH. Corrélativement, les conditions de cette efficacité thérapeutique à long terme se sont peu à peu précisées, jetant ainsi les bases d’une “clinique de l’observance”, gage d’une confrontation interdisciplinaire centrée sur la relation thérapeutique qui n’est autre que l’ensemble des relations “patient-traitement-médecin-institution”. S’il est avéré que le succès à long terme des antirétroviraux exige des patients une adhésion quasi parfaite aux schémas thérapeutiques (dose, fréquence, horaire, régime alimentaire…), Margaret Chesney (États-Unis) souligne que “les nouvelles thérapies anti-VIH sont les traitements en continu les plus complexes qu’on ait jamais prescrits à une population d’une étendue considérable pour une durée illimitée” (Morin M. Prise en charge thérapeutique du sida. ANRS Information, n° 24, avril 1998). Dans un tel contexte, où la non-observance représente un enjeu individuel (incidence vitale) et un enjeu collectif de santé publique, il est nécessaire, comme l’a souligné Catherine Breton lors de la Journée de thérapeutique de Lariboisière (19 novembre 1999), “d’opérer une alliance thérapeutique entre objectivité biologique et subjectivité humaine”. C’est ce lien que nous tenterons de développer au fil de nos rendez-vous pluridisciplinaires afin de mieux comprendre toute la complexité et l’ambivalence humaines face aux traitements. Si un long chemin a déjà été parcouru ces dernières années grâce au temps et aux moyens investis par les professionnels de santé, l’industrie pharmaceutique et les associations de patients, l’histoire de la maladie VIH, pleine d’imprévus scientifiques mais également humains, laisse présager de nouveaux rebondissements. Seule la confrontation absolument nécessaire des théories et des pratiques de chacun permettra un ajustement optimal aux nouvelles difficultés. Nous vous invitons à partager avec nous cette aventure passionnante qui nous réunira chaque trimestre autour du Courrier de l’Observance thérapeutique dans l’infection à VIH. Nous espérons que ces rencontres, qui apporteront très certainement leur lot de découvertes enrichissantes, mais aussi de controverses, faciliteront nos pratiques et aideront les patients à mieux vivre avec leur traitement.
centre(s) d’intérêt
Médecine générale