Dossier

Transplantation pulmonaire et greffons de donneurs décédés après arrêt circulatoire

Mis en ligne le 15/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,25 Mo)

La transplantation pulmonaire à partir de donneurs décédés après arrêt circulatoire s’installe progressivement dans le paysage international de la transplantation pulmonaire. Le nombre de transplantations pulmonaires avec ce type de donneurs s’accroît chaque année, et plusieurs centaines d'entre elles ont été réalisées dans le monde en 2013. Les résultats de la greffe de poumons avec ce type de donneurs sont équivalents à ceux obtenus au cours des transplantations pulmonaires classiques à partir de donneurs décédés en état de mort encéphalique. Ce type de prélèvement est une des réponses à la question de la pénurie d’organes en général et de poumons en particulier. La France, après de nombreuses réunions visant à mettre sur pied des procédures consensuelles concernant les conditions de prélèvements des donneurs décédés après arrêt circulatoire contrôlé, pourrait commencer des programmes spécifiques de transplantations d’organes, et notamment de poumons au cours des prochains mois.

auteur
Dr Marc STERN
Dr Marc STERN

Médecin
Pneumologie
Hopital Foch, Suresnes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Transplantation
thématique(s)
Poumon
Mots-clés