“Tout cela pour des vieux blancs malades”*