Quelle place et quelle dose pour l’isotrétinoïne dans la rosacée ?

D’après Alomar A et al., abstr. D2T06.1D, actualisé