Les bons vont toujours mieux…

D’après H. Döhner et al., abstr. S131, actualisé