L’indépendance transfusionnelle est associée à une survie globale prolongée chez les patients traités par momélotinib