AToM : l’éducation des patientes et un appel systématique, s’ils améliorent la situation, ne permettent pas de diminuer la venue aux urgences en cours de chimiothérapie (néo)adjuvante

D’après Krzyzanowska MK et al., abstr. LBA87, actualisé