Lorsque les patientes ne prennent pas leur traitement… et ne nous le disent pas

D’après Pistilli B et al., abstr. 167MO, actualisé