Le “missing self” est aussi responsable de lésions d’inflammation microvasculaire du transplant rénal !

D’après Callemeyn J et al., abstr. OP001, actualisé