Mise au point

Consultations pharmaceutiques de thérapies ciblées en dermatologie : quel bénéfice ?

Mis en ligne le 25/07/2017

Auteurs : C. Tabele, S. Monestier

Lire l'article complet (pdf / 752,51 Ko)

Depuis 2012, la prise en charge des cancers cutanés par les thérapies ciblées a clairement permis d'améliorer leur pronostic. Cependant, ces nouvelles thérapies présentent de nombreuses interactions médicamenteuses et des effets indésirables fréquents, d'où l'intérêt des consultations pharmaceutiques (CP) auprès de patients atteints de mélanome/carcinome sous thérapies ciblées. Cela s'intègre parfaitement dans les critères de la circulaire “Frontière” de la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) : un hôpital de jour (HDJ) peut être facturé si la prise en charge du patient est multidisciplinaire, incluant professionnels médicaux et paramédicaux (hors infirmiers) ainsi que la réalisation de 2 plateaux techniques (hors acte de biologie) [1]. De plus, une mission d'intérêt général (MIG) permet depuis mars 2016 une meilleure valorisation des primoprescriptions de thérapies ciblées (2).


Liens d'interêts

C. Tabele déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

S. Monestier déclare avoir des liens d’intérêts avec Novartis et Roche.

auteurs
Dr Clémence TABÉLÉ

Pharmacie de l’hôpital de la Timone, AP-HM, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Sandrine MONESTIER

Médecin, Dermatologie et vénéréologie, CHU de la Timone, AP-HM, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Dermatologie,
Oncologie dermatologie,
Pharmacologie
thématique(s)
Mélanome,
Tumeurs
Mots-clés