Cas clinique

Une desquamation intrigante

Mis en ligne le 28/02/2022

Auteurs : V. Descamps

Le diagnosic d'"acral peeling skin syndrome", ou de desquamation continue acrale, est souvent méconnu et parfois négligé par les patients, car non douloureux[1]. Nous rapportons une observation de diagnostic tardif à l'âge adulte.

Une jeune sportive de20ans pratiquant l'aviron en compétition consulte pour une desquamation ancienne des mains et des orteils, non douloureuse, pour laquelle elle n'a jusqu'à présent jamais consulté.

L'examen des mains montre des zones hyperkératosiques au niveau des2paumes en lien avec son activité sportive (figure1) sur les zones de pression et de frottement, associées à une desquamation régulière dépassant les zones d'hyperkératose. Une desquamation en lambeaux sans facteur déclenchant est aussi observée au niveau des orteils (figure2).

auteur
Pr Vincent DESCAMPS
Pr Vincent DESCAMPS

Médecin
Dermatologie et vénéréologie
Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Dermatologie
Mots-clés