Cas clinique

Porphyrie cutanée et carcinome épidermoïde : réunion de concertation pluridisciplinaire d'oncodermatologie

Mis en ligne le 28/02/2019

Auteurs : V. Descamps

  • Un patient de 61 ans en rupture de suivi thérapeutique pour une séropositivité pour le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et une infection chronique par le virus de l'hépatite C (VHC) était adressé pour un nodule ulcéré du vertex associé à des lésions érosives et croûteuses (figure 1). L'interrogatoire retrouvait une photosensibilité et l'examen clinique mettait en évidence une fragilité cutanée des mains responsable d'érosions fréquentes (figure 2). Un diagnostic de porphyrie cutanée évoqué cliniquement était confirmé par le dosage des uroporphyrines. La lésion du vertex était fortement suspecte de carcinome épidermoïde associée à des lésions de kératoses actiniques. L'exérèse de la lésion du vertex confirmait le diagnostic de carcinome épidermoïde bien différencié infiltrant l'hypoderme, développé sur maladie de Bowen et kératose précarcinomateuse. La profondeur de l'invasion était de 5 mm selon Breslow avec un niveau V de Clark. L'exérèse était complète avec une limite profonde à 1 mm. Des images d'engainements périnerveux et un angiotropisme avec une image d'embole étaient notés.
Liens d'interêts

V. Descamps déclare ne pas avoir de liens d'intérêts.

auteur
Pr Vincent DESCAMPS
Pr Vincent DESCAMPS

Médecin
Dermatologie et vénéréologie
Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Dermatologie,
Oncologie dermatologie