Tribune

La vaccination antivariolique
L'un des plus grands succès vaccinaux, parmi tant d'autres…

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : G. Dutau

Qui, de nos jours, se souvient de la variole ? Peut-être ceux qui reçurent le vaccin et en ont gardé la trace indélébile, le plus souvent dans la région deltoïdienne. Ces personnes sont âgées de40ans et davantage, puisque ce vaccin, obligatoire pour tous les enfants, acessé de l'être autour des années 1980. En effet, la primo-vaccination ayant été interrompue en France depuis1979, l'obligation vaccinale futabrogéeen1984.

Ceux qui ont gardé un souvenir vivace de ce vaccin sont aussi les médecins −il en existe encore ! − qui ont vacciné de nombreux patients enfants etmême les leurs. Il s'agissait alors d'effectuer des scarifi cations à travers ce vaccin préalablement déposé sur la peau, d'aspect blanc laiteux, contenu dans un petit réceptacle de verre, fabriqué par l'Institut de Vaccine. Cetinstitut disposait même d'enveloppes spéciales pour envoyer le vaccin aux médecins par la Poste ( … )

Liens d'interêts

G. Dutau déclare ne pas avoir de liens d'intérêts en relation avec cette tribune.

auteur
centre(s) d’intérêt
Dermatologie,
Vaccinologie