Dossier

Cavitation et pseudoxanthome élastique

Mis en ligne le 15/09/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 3,24 Mo)
Une femme, âgée de 57 ans, consulte pour une impression “ d’assombrissement” de la vision de l’oeil gauche.
Il s’agit d’une patiente aux antécédents de pseudoxanthome élastique. Elle avait présenté, quelques mois avant cet épisode, des néovaisseaux choroïdiens compliquant des stries angioïdes et avait alors bénéficié d’injections intravitréennes d’anti-VEGF permettant le contrôle de l’atteinte.
À gauche, côté où survient le trouble visuel actuel, l’acuité visuelle se maintient à 10/10. À l’OCT, on constate la présence d’une zone hyporéflective profonde située en interpapillomaculaire, localisée entre la limitante externe et la membrane de Bruch. L’angiographie à la fluorescéine permet d’éliminer un néovaisseau choroïdien. L’examen attentif des rétinophotographies montre que les stries angioïdes s’associent, à gauche, à des migrations de pigment et à un dépôt de matériel hyperautofluorescent ayant un aspect réticulé.
Le diagnostic de troubles visuels compliquant un dépôt de matériel associé au pseudoxanthome élastique est retenu.
centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie
thématique(s)
Rétine