Dossier

ExALEK : kesako ?

Mis en ligne le 17/11/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,10 Mo)

Il s'agit d'une méthode de préparation de greffons lamellaires endothéliaux ultrafins à l'aide d'un laser excimer (ExALEK) dont les objectifs sont la préservation endothéliale maximale, la facilité et la reproductibilité de réalisation, la finesse du greffon et la minimisation de l'interface, la facilité de manipulation et d'implantation par une petite incision avec l'ambition de se rapprocher d'une DMEK (Descemet Membrane Endothelial Keratoplasty).

Le greffon est placé sur une chambre antérieure artificielle de façon “orthodoxe”. La pression est maintenue sur air de façon douce. Une dissection lamellaire manuelle au niveau du stroma profond est réalisée sur une pré-incision périphérique de 450 μm. Sur le lit stromal résiduel, une photokératectomie thérapeutique au laser excimer est réalisée sur une zone de 10 mm jusqu'à l'obtention d'une fine membrane transparente. La profondeur d'ablation (en moyenne, 150 μm) est guidée visuellement par les 2 fentes incidentes de l'appareil, et stoppée dès la constatation d'un “frémissement” de la bulle d'air. Le greffon est ensuite transféré au bloc opératoire pour être utilisé sous 48 heures.

auteur
M Bertrand VABRES

Médecin
Ophtalmologie
Hôtel-Dieu, CHU de Nantes, Nantes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie
thématique(s)
Cornée
Mots-clés