Dossier

Intérêt de l'évaluation de la choriocapillaire en OCT-A dans l'estimation de la surface d'atrophie associée à une DMLA

Mis en ligne le 22/10/2018

Auteurs : F. Fajnkuchen, M. Streho, A. Giocanti-Auregan

Lire l'article complet (pdf / 7,82 Mo)

L'OCT-angiographie (OCT-A) permet une analyse segmentée des différentes couches rétiniennes et une analyse de l'état de la composante vasculaire au sein de chacune des zones segmentées. Cet examen pourrait être utile dans le bilan d'évaluation d'une DMLA atrophique en rendant compte de l'état du réseau vasculaire au sein de la choriocapillaire.

En cas de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) atrophique, le cliché en autofluorescence est un outil précieux pour caractériser l'étendue de l'atrophie. Cet examen fournit notamment 2 informations importantes :

  • on observe une hypoautofluorescence dans les zones où l'atrophie est déjà installée ;
  • un liseré hyperautofluorescent est, quant à lui, le marqueur d'une surcharge des cellules de l'épithélium pigmentaire (EP) en lipofuscine, il est prédictif des zones futures de progression de l'atrophie.

L'évaluation de l'atrophie par le cliché en autofluorescence a pour support la traduction morphologique et fonctionnelle de la souffrance cellulaire siégeant au sein des cellules de l'EP.

M. Streho a adopté une autre approche pour évaluer l'atrophie associée à une DMLA en s'intéressant non aux conséquences cellulaires de l'atrophie sur l'EP, mais au retentissement possible (associé et hypo­thétiquement causal) de la DMLA atrophique sur l'état du réseau vasculaire de la choriocapillaire.

Dans une série portant sur 40 yeux de 34 patients, il a montré qu'il existe une corrélation statistiquement significative entre la surface d'atrophie mesurée en autofluorescence et les mesures, évaluées en OCT-A, de la surface où la densité vasculaire de la choriocapillaire est altérée (p = 0,03). La surface mesurée en OCT-A est discrètement supérieure à celle mesurée sur le cliché en autofluorescence (1). La segmentation en OCT-A au niveau de la choriocapillaire pourrait donc donner une bonne évaluation de la surface de l'atrophie.

Nous présentons, sous forme de figures, 2 cas de patients ayant une analyse multimodale de leur atrophie, comprenant une exploration en OCT-A.

Cas n° 1. Méthodes de mesure des zones d'atrophie en OCT-A et en autofluorescence (figure 1).

Cas n° 2. Il existe une superposition parfaite entre la traduction de l'atrophie en OCT-A et le reste du bilan multimodal (figure 2).

Conclusion

Des indices quantitatifs de mesure des surfaces de déficit de perfusion au niveau de la choriocapillaire pourraient être intégrés en routine dans les appareils d'OCT-A et pourraient à terme fournir une bonne indication de la surface d'atrophie des DMLA atrophiques.II


FIGURES

Références

1. Streho M. Geographic atrophy and OCT Angiography: descriptive study and correlation with OCT en face and auto-fluorescence. 5th International Congress on OCT Angiography, “en face” OCT and advances in OCT. Session 13. Rome, décembre 2017.

Liens d'interêts

F. Fajnkuchen et A. Giocanti-Auregan déclarent avoir des liens d’intérêts avec Bayer, Allergan, Novartis (consultants).

M. Streho n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Franck FAJNKUCHEN

Médecin, Ophtalmologie, Hôpital Avicenne, DHU vision et handicaps, Bobigny, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Maté STREHO

Médecin, Ophtalmologie, Centre Explore Vision Paris & Rueil Rueil-Malmaison Hôpital Lariboisière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Audrey GIOCANTI-AURÉGAN

Médecin, Ophtalmologie, Hôpital Avicenne, Bobigny, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie
thématique(s)
Dégénérescence maculaire liée à l'âge - DMLA
Mots-clés