Dossier

Intérêt du rétinographe confocal Eidon® pour l'exploration de la rétinopathie diabétique

Mis en ligne le 30/06/2019

Auteurs : F. De Bats, P.L. Cornut

  • Le diabète est une pandémie qui affecte plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde et qui, malgré des efforts considérables de prévention, se poursuit. Parmi les complications dues à la maladie : la rétinopathie proliférante et la maculopathie œdémateuse restent, en France,la première cause de malvoyance sévère dans la population active. La prévalence de la rétinopathie diabétique est comprise entre 25 et 30 %, celle de la rétinopathie diabétique proliférante est d'environ 2,5 % et celle de l'œdème maculaire diabétique cliniquement significatif est estimée à 3 % chez les patients diabétiques. Le rythme de dépistage et de surveillance des complications rétiniennes liées au diabète dépend de l'âge du patient et du type de diabète ainsi que de la sévérité de l'atteinte. L'examen sera réalisé de préférence par des photographies du fond d'œil avec ou sans dilatation pupillaire et sera complété si nécessaire par un examen à la lampe à fente effectué par un ophtalmologiste après dilatation pupillaire (1).
Liens d'interêts

F. De Bats et P.L. Cornut déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr FLORE DE BATS

Médecin
Ophtalmologie
OPHTALMOLOGIE, LYON CEDEX 04
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie
thématique(s)
Rétinopathie diabétique
Mots-clés