Dossier

Vitrectomie endoscopique dans le cadre d’une endophtalmie résistante

Mis en ligne le 15/09/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 3,57 Mo)
Nous rapportons le cas d’une reprise chirurgicale par vitrectomie endoscopique chez un patient présentant une endophtalmie résistante à un traitement conventionnel. Malgré une antibiothérapie optimale et une vitrectomie, une reprise chirurgicale à J10 par endoscopie a été nécessaire pour guérir cette infection nosocomiale. Par son confort visuel, l’endoscopie rétinienne trouve sa place quand une vitrectomie doit être complète ou lorsque l’état du segment antérieur limite la visualisation du segment postérieur.
Un homme se présente aux urgences, pour une baisse de vision associée à un oeil rouge et douloureux, au quatrième jour d’une injection intravitréenne (IVT) de ranibizumab. L’acuité visuelle est alors de 1/10.
L’examen révèle un Tyndall fibrillaire associé à une membrane cyclitique recouvrant l’ensemble de l’implant intrasaculaire. Le fond d’oeil n’est pas analysable.
centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie
thématique(s)
Rétine