Insuffisance cardiaque à fonction systolique altérée : la fuite ?