Insuffisance cardiaque à fonction systolique altérée : un traitement pour un cœur de pierre ?